Il était une fois… le repassage !

Centrale vapeur : il était une fois… le repassage !

Pour beaucoup, le repassage est une corvée, bien qu’incontournable pour arborer une tenue impeccable, sans faux plis et sans froissements grossiers. Heureusement, cette activité du quotidien s’est vue accompagner par plusieurs innovations à travers l’histoire, depuis les casseroles métalliques de la Chine Antique jusqu’à la central vapeur contemporaine qui permet de repasser des kilos de linge en quelques minutes, sans prise de tête, avec un rendu digne des blanchisseries professionnelles. Centralevapeur.ovh vous compte aujourd’hui la belle histoire du repassage !

Le repassage naît dans l’Empire du Milieu

Le processus de repassage existait bien avant l’invention du fer à repasser moderne, naturellement. Déjà, au 1er siècle avant J.-C., les Chinois utilisaient des casseroles en métal remplies d’eau chaude pour lisser leurs vêtements et effacer les plis les plus récalcitrants des tissus. Les historiens et les archéologues n’ont aucune certitude sur le siècle exact de l’invention du processus de repassage. Il semblerait toutefois que ce soit l’Empire du Milieu qui ait connu la première activité de ce type auprès des dignitaires et autres notables de la société.

Le repassage et le tournant du XVIIe siècle

Au cours du 17e siècle, une nouvelle méthode a commencé à émerger. De grandes plaques de fer munies d’une poignée étaient alors chauffées sur un feu crépitant, pour ensuite être utilisées pour lisser les faux plis et autres froissements marqués des textiles, des rideaux, des vêtements, etc. Cet appareil était appelé « fer à tissu », « fer à repasser » ou encore « fers plats ». Pour lancer le repassage, il fallait attendre que la plaque de fer chauffe sur le feu.

Il fallait également interrompre l’activité de repassage lorsque les fers refroidissaient pour les réchauffer à nouveau. Des tissus de protection étaient alors disposés sur le vêtement, le rideau ou tout autre tissu à repasser pour ne pas le tacher. Ces modèles ont par la suite évolué vers des boîtes en fer que l’on remplissait de charbons chauds.

Les fers multiples pour éliminer le temps d’attente

Comme les fers à repasser devaient être chauffés avant d’être utilisés, puis à nouveau lorsqu’ils commençaient à refroidir, le processus de repassage devenait vite laborieux et fatigant. Pour rendre les choses plus faciles et aller un peu plus vite, on commencera à utiliser plusieurs fers à repasser, à tout de rôle. Pendant qu’une paire était utilisée pour repasser les tissus, une autre chauffait sur le feu.

Le repassage au 19e et début du 20e siècle

À la fin des années 1800 et au début des années 1900, le développement des fers à repasser a passé un cap, avec l’utilisation de combustibles plus efficaces comme l’éthanol et le gaz naturel.

Toutes ces formes « primitives » du fer ont conduit au développement précoce du fer que nous connaissons et utilisons aujourd’hui : le fer à repasser électrique. L’aluminium ou l’acier inoxydable est utilisé pour fabriquer la plaque chauffante et la température peut être maintenue de manière constante tout au long du processus de repassage grâce à un thermostat, qui allume et éteint l’élément chauffant lorsqu’il devient trop chaud ou trop froid. Le fer à repasser électrique à chauffage résistif a été inventé par Henry Seeley, à New York dans les années 1880. Cependant, ce n’est que dans les années 1920 qu’un fer à repasser utilisant un thermostat pour réguler et contrôler la température est apparu sur le marché du grand public.

La révolution du fer à vapeur

C’est le même Thomas Sears qui inventera par la suite le fer à vapeur. Il a été utilisé pour la première fois par une entreprise de nettoyage de New York en 1926, mais ce n’est qu’en 1938 que le fer à vapeur a connu un succès commercial. Le Steam-O-Matic, vendu à 10 $ et a ouvert la voie à d’autres fers à vapeur électriques qui ont inondé le marché au milieu des années 1900. Aujourd’hui, la centrale vapeur a pris le relais avec des performances comparables à celles des blanchisseries professionnelles.

0/50 ratings
ipsum sit leo. venenatis, ultricies facilisis